Un bénévolat dans les bureaux de Crédal

Un bénévolat dans les bureaux de Crédal

Partons à la rencontre des bénévoles qui se rendent ponctuellement dans les bureaux de Crédal afin d’apporter une précieuse aide aux différents services de notre coopérative.

Rester quelques minutes dans l’entrée des bureaux de Crédal est une occasion de rencontrer une multitude de personnes. Des employés occupés à circuler entre les bureaux, des clients revenant de rendez-vous avec nos conseillers ou encore des volontaires prenant part aux comités de crédits ou à l’accompagnement de porteurs de projet. Parmi ces derniers, certains visages sont plus familiers que d’autres. Il s’agit des bénévoles qui sont présents dans nos bureaux de façon récurrente afin de remplir différentes tâches vitales à Crédal : comptabilité, accueil téléphonique, ressources humaines, etc.

Les mardis chez Crédal d’Isabelle

Depuis juillet, Isabelle Stavaux se rend tous les mardis chez Crédal. Après avoir monté une volée d’escaliers, elle entre dans le premier bureau situé sur sa gauche, celui des ressources humaines. C’est ici qu’elle travaille en collaboration avec Julie Janssens, responsable des RH, « je m’occupe principalement de numériser les dossiers des employés et de m’assurer que l’ensemble des données encodées soit cohérent », explique Isabelle qui revient ensuite sur ce qui l’a amenée à travailler pour Crédal. « Je connais bien deux personnes qui y sont très impliquées. Début janvier 2019, j’étais en congé de maladie depuis assez longtemps, je me suis alors dit ‘pourquoi ne pas reprendre avec un peu de bénévolat ?’. C’est comme cela que je me suis tournée vers Crédal. » Aujourd’hui, Isabelle est satisfaite de son mardi de bénévole, qui lui permet de reprendre une activité mais aussi de partager avec une équipe « jeune, sympathique et très dynamique. »

Amandine, un précieux coup de pouce pour la com’

Vous êtes nombreux à connaitre Amandine. Non pas directement mais virtuellement puisqu’elle s’occupe, notamment, de la page Facebook de Crédal Entreprendre. Ce rôle de « community manager » est venu s’ajouter aux différentes tâches qu’elle menait déjà pour le pôle accompagnement de Crédal, « début 2019, je m’intéressais à l’accompagnement pour des porteurs de projet. J’ai donc pris contact avec Crédal pour me renseigner. De fil en aiguille, je me suis retrouvée à faire du bénévolat pour ce service ‘accompagnement’. » Un cheminement assez logique puisqu’Amandine Grillo était déjà investie dans plusieurs projets de bénévolat. Elle pose donc ses valises dans les bureaux bruxellois de la coopérative pour donner un coup de main au niveau de la communication, « dans un premier temps, ma tâche était d’expliquer en quoi consistaient les projets des entrepreneurs déjà accompagnés. Petit à petit, j’ai commencé à travailler sur les événements d’accompagnement comme les formations, les événements de partenaires. Mes missions se sont ensuite élargies et j’ai pris en main le community management du pôle accompagnement. » Si elle doit retenir une chose de Crédal c’est avant tout, « l’accueil que j’ai reçu et l’équipe qui est super chouette et très soudée. »

« Aider dans la mesure de mes moyens »

De son côté, Jacques Piraux a travaillé, en 2019, au service Microcrédit personnel. Il y recevait les appels téléphoniques de personnes se renseignant pour obtenir un microcrédit personnel. Un métier qu’il ne connaissait pas nécessairement, « mon but était d’aider dans la mesure de mes moyens », explique-t-il. Il revient sur ce que cette expérience lui a appris, « j’ai réalisé qu’il y avait, dans notre environnement proche, beaucoup plus de misère que je ne croyais. » C’est en étant au contact de ces personnes que Jacques a retiré les plus belles expériences de son bénévolat, « les personnes avec qui j’étais en contact, malgré leur détresse et leurs soucis, finissaient toujours par me dire merci. Je trouve cela formidable. Ce sont des personnes au bord du gouffre et qui, malgré cela, tiennent à vous remercier. Il est temps que les gens retrouvent leur étincelle de solidarité. Elle est toujours là mais elle demande juste à être réactivée. »

Renaud De Harlez, chargé de communication

> Plus d'infos pour devenir bénévole par ici