Vrac attitude, une épicerie qui change la vie

Vrac attitude, une épicerie qui change la vie

Vrac Attitude

Sur les grandes vitres d’une ancienne maison classée au centre de Gerpinnes, un écureuil espiègle au milieu de jolis bocaux de toutes les formes invite à pousser la porte. A l’intérieur, une caverne d’Ali baba ou presque. Avec ses rangées de bocaux, ses grands conteneurs aux milles céréales, ses huiles et autres vinaigres aux reflets dorés, ses cageots de légumes et de fruits de saison, Vrac Attitude, un magasin en vrac, a tout pour plaire à nos papilles, à notre santé et à notre planète.

Officiant derrière le grand comptoir, maniant avec précision le couteau à fromage ou vantant la saveur d’un chocolat à tartiner qu’on devine gourmand, Josine. On pourrait dire qu’elle a toujours fait cela. Jamais très loin de là, un petit garçon aux jolies boucles foncées lève la tête de ses jeux à chaque tintement de la porte d’entrée. L’ambiance est chaleureuse, les saveurs et les odeurs alléchantes.

Pourtant, rien ne destinait Josine à ouvrir un magasin en vrac. A 40 ans, cette maman de trois enfants a radicalement changé de vie. Après avoir travaillé pendant plus de quinze ans dans un call center au service clientèle, elle commence à s’interroger sur le sens de son travail, d’autant que les cadences d’appel imposées par une nouvelle responsable vident peu à peu la fonction de Josine de ce qu’elle appréciait : le contact humain et le service à la clientèle. Elle décide de quitter son emploi pour renouer avec ses valeurs : « Je voulais un travail où la convivialité, la proximité et le retour aux choses simples me permettaient d’être moi-même. » Si elle a une idée précise de ce qu’elle ne veux plus, elle ne sait pas encore ce qu’elle veut. Une discussion avec sa voisine, férue d’écologie, lui donne l’idée d’une épicerie itinérante comme au temps de ses grands parents.

Comme elle n’a aucune expérience entrepreneuriale et qu’elle ne sait pas le premier bout par lequel prendre cette idée, elle s’inscrit à la formation organisée par Crédal « Affaires de Femmes, Femmes d’Affaires». C‘est au cours d’un atelier sur le Business model canevas qu’elle a le déclic : ce sera une épicerie zéro déchet. « A la maison, on faisait déjà fort attention. Mais chaque année pourtant, le nombre de mes poubelles augmentait. Dès que j’ai eu l’idée, dans ma tête, tout s’est mis en place très naturellement. Un grand magasin où on se sentirait bien, des produits en vrac de qualité, bio; des produits de la région, un magasin plein de saveurs et plein d’histoires à raconter » rêve Josine.

Au terme des deux mois de formation, le projet est déjà bien avancé… Reste alors à transformer le rêve en réalité. Pour ne pas s’y perdre, Josine se fait accompagner par Crédal pendant toute la phase de création. Le regard que porte sa conseillère, sa connaissance des rouages de la création d’une entreprise et ses conseils pratiques la guident, étape par étape, vers l’inauguration de Vrac Attitude quelques mois plus tard.

Pour composer son assortiment, Josine est partie à la rencontre des producteurs de sa région et a rapporté des merveilles confectionnées à quelques kilomètres du magasin.
« Dire que pendant toutes ces années, je suis passée à côté de toutes ces bonnes choses pourtant produites à deux pas de chez moi…».

Pour en savoir plus:
www.vracattitude.com ou sur Facebook

Propos recueillis par Anne-Catherine DE NEVE
Chargée de communication