L’essentielle lutte contre la pauvreté

L’essentielle lutte contre la pauvreté

Yves Dorme réalise un film autour de la thématique de la lutte contre la pauvreté dans lequel le service du crédit social accompagné de Crédal apparaîtra. Il a rédigé cet édito pour le Crédialogue numéro 96.

J’ai rencontré Monique lors de la réalisation d’un film de sensibilisation sur la pauvreté énergétique. Monique est une femme qui a élevé seule ses deux enfants. Après plus de 35 ans de travail dans la même entreprise comme caissière et responsable de rayons, elle a été licenciée lors d’une restructuration. Comme elle menait le diable par la queue, elle n’a pas réussi à maintenir ses finances à flots. Elle a plongé et s’est retrouvée en médiation de dettes. Sa médiation va durer plusieurs années. Elle a supprimé les repas pour les fêtes, les œufs de Pâques dans le jardin, le coiffeur... A la fin de la discussion, elle m’a regardé : « tu sais, en fait, je vis comme un prisonnier sans bracelet ».

Avant d’entamer la réalisation de mes films sur la pauvre-té en Belgique, je ne connaissais que très vaguement l’ori-gine de Crédal et l’esprit qui a animé sa création : créer un levier financier pour lutter contre l’asservissement à une finance aveugle et l’asservissement d’une population par l’apartheid. Dans la lutte contre la pauvreté et la fracture numérique, le même mot revient encore, lutter contre l’asservissement, l’asservissement pour une vie en-dessous du seuil de dignité, asservissement à une technologie dont les détenteurs impriment la nature-même de la relation à autrui, de l’organisation de la société.

La pauvreté structurelle englue les personnes fragilisées. Ce sentiment d’impuissance noie l’envie même d’(e) (ré)intégrer la société, de se battre ensemble. Le levier financier est fondamental pour retrouver une indépendance, une di-gnité, et les projets soutenus par Crédal en sont une facette importante : réduire la fracture numérique, lutter contre la pauvreté infantile, ... Comment des enfants peuvent se développer sans prendre l’air, sans avoir à découvrir d’autre monde que le leur ? Au cœur de la lutte contre la pauvreté, il y a les valeurs de solidarité. C’est là qu’elles ont toutes leurs significations.