Des crayons plus verts

Des crayons plus verts

Nos enfants qui manifestent pour le climat peuvent- ils encore écrire avec des stylos jetables sur du papier blanchi au chlore ? Et nos entreprises soucieuses du développement durable vont-elles toujours classer leurs archives dans des fardes en plastique ? C’est pour leur offrir plus de cohérence que Quentin de Crayencour a lancé deux plateformes de vente en lignes de fournitures écologiques. Grâce à Crédal, il repense aujourd’hui les fonctionnalités de ses deux sites. Pour avoir plus de temps, à la maison, avec ses enfants.

Il y a presque 10 ans, Quentin se prend une petite claque dans le dos, une sorte de crise de la préquarantaine, qui va changer le cours de sa vie professionnelle. « À l’époque, je me rends compte que vers 45 ans, beaucoup de gens perdent leur boulot, alors qu’ils pensaient faire une carrière linéaire comme leurs parents ». Il n’a pas encore l’âge fatidique mais il préfère anticiper. Actif dans l’accompagnement d’entrepreneurs, il décide lui aussi de créer une activité d’indépendant complémentaire et de faire exactement ce qu’il a envie. À savoir, « un métier qui a du sens » et qu’il peut faire de sa maison « pour avoir du temps pour la famille ».

Il identifie rapidement un besoin sur le marché : « À l’époque, il n’existait rien pour les fournitures de bureau durables pour les entreprises et les écoles ». Il crée alors le site de vente en ligne BtoBgreen, à destination des professionnels. Son garage se remplit de cartouches rechargeables, de papier recyclé, de café bio. Sa voiture accueille les surligneurs durables, les agrafes en acier galvanisé, les élastiques biodégradables. Quentin effectue une partie des livraisons. Sa compagne se charge de la gestion des commandes. Crayon après crayon, la petite entreprise familiale se fait une place sur le marché.

Mais l’entrepreneur ne cherche pas la croissance à tout prix. Il a une autre vie professionnelle à côté, entend bien ménager sa vie privée et, surtout, ne veut rien lâcher de ses valeurs. BtoBgreen se professionnalise dans une perspective durable. C’est ainsi, par exemple, qu’il confie la gestion des stocks à Axedis, une entreprise de travail adapté.

Bientôt, une nouvelle demande émerge sur le marché : celle de pouvoir commander des lattes, des boîtes à tartines ou des cahiers durables pour les enfants. Quentin lance alors avec son épouse, en 2012, une deuxième marque et un deuxième site : Greentoschool.

Et c’est là qu’il a fallu réfléchir à la déperdition d’énergie (humaine) : les sites des deux marques fonctionnaient avec des CMS (système de gestion de contenu) différents, ce qui occasionnait une perte de temps importante. Grâce à un crédit Impact+ octroyé par Crédal, Quentin a repensé tout le fonctionnement : gestion des stocks, des commandes, de l’emballage, de l’étiquetage, des virements, etc.

Cette rationalisation tombe à pic : alors que l’offre et la demande pour des fournitures saines et durables augmente progressivement depuis dix ans, Quentin observe une accélération : « Depuis 5 ou 6 mois, avec les marches pour le climat, je vois arriver plein de nouveaux clients, j’ai de nouvelles demandes d’écoles. C’est un mouvement global ». L’entrepreneur assume une certaine frustration de ne pas pouvoir grandir plus vite. Il préfère investir pas à pas. Déjà, la nouvelle gestion de contenu va lui faciliter la vie. « Cela va me libérer du temps », se réjouit-il. Et le temps, on l’aura compris, pour cet entrepreneur durable, c’est plus précieux que l’argent.

Plus d'infos : www.greentoschool.be

Propos recueillis par Céline GAUTIER 
Journaliste indépendante