Un plan stratégique pour Crédal

Depuis avril 2019, Crédal mène donc une large réflexion autour de ses activités. Cette démarche a pour but de définir et réaffirmer un cap qui permettra à notre coopérative de mieux remplir son rôle.

2019 fut une année particulière pour Crédal. Notre coopérative observe le monde qui change autour d’elle et voit des opportunités frapper à sa porte. Nouveaux clients, nouveaux modes de financement, préoccupations environnementales et engagement citoyen grandissant, digitalisation des outils, etc. sont autant d’occasions à saisir afin d’accroitre l’impact de Crédal en tant qu’acteur du changement vers une société plus juste, plus durable, plus solidaire et plus humaine. Ce contexte changeant est une chance pour Crédal de réaffirmer son objet social inscrit dans son ADN. Pour transformer ces opportunités en projets concrets, notre coopérative s’est lancée dans la confection d’un nouveau plan stratégique début 2019.


Le processus

Concrètement, les travaux ont commencé en avril 2019. Après une première journée de travail, plusieurs membres de l’équipe ont été mandatés afin de réaliser des interviews d’un large nombre de personnes et d’experts gravitant autour de Crédal et même au-delà. C’est ainsi qu’ont été consultés des experts, nos clients du crédit professionnel, du crédit solidaire et du crédit social, nos coopérateurs, nos volontaires, nos partenaires, nos prescripteurs, nos concurrents et enfin, notre équipe. Dans la foulée, des « Midis de Crédal » ont été lancés. Il s’agit d’événements lors desquels des acteurs de la société civile sont invités à discuter autour d’enjeux concernant Crédal : évolution du secteur de l’économie sociale, mesure de l’impact social, etc.

Deux journées de réflexion

L’ensemble des informations récoltées a été trié et analysé. Au total, treize grandes matrices AFOM (pour atouts, faiblesses, opportunités  et menaces) ont été analysées par nos équipes et notre Conseil d’administration les 22 et 23 novembre. Soit environ 400 observations et conseils partagés par les personnes interrogées.
L’objectif de ces deux jours était de regrouper ces observations par axes de travail, de les prioriser et d’en tirer des projets concrets à mettre en place. Afin que chacun puisse se réapproprier les sujets discutés et parce que la participation et la transparence sont dans l’ADN de Crédal, des méthodologies issues de l’intelligence collective ont été utilisées. Résultat ? Dix axes stratégiques, des projets pleins les têtes, une équipe et un conseil d’administration débordant d’énergie, moteurs du Crédal de demain.