Edito: la finance qui change le monde

Edito: la finance qui change le monde

L'édito d'Isabelle Philippe, directrice de Crédal, paru dans le Crédialogue de novembre 2019.

Greta Thunberg, qui nous a tellement impressionnés par ses discours, a reçu cette année le prix Amnesty international d’Ambassadrice de conscience. Amnesty international est devenu récemment coopérateur de Crédal. Droits humains, justice sociale, climat, les causes sont liées, dans un objectif commun de mettre en place un monde plus durable, plus solidaire, plus inclusif.

La désobéissance civile est un acte militant. Aujourd’hui, les étudiants, leurs grands-parents, les gilets jaunes, les citoyens qui accueillent les migrants … se joignent aux militants sociaux et du climat.

 

Il y a 35 ans, les manifestants anti-apartheid, citoyens et ONG, ont également fait preuve de désobéissance civile lors du mouvement « Banque-Apartheid ». Face à l’impassibilité du secteur financier traditionnel, ils se sont associés pour reprendre le contrôle de leur épargne et lui donner une affectation sociale, locale, sans se douter qu’aujourd’hui nous serions plus de 3.500 personnes, coopérateurs …

Il y a 35 ans, les manifestants anti-apartheid, citoyens et ONG, ont également fait preuve de désobéissance civile, ils se sont associés pour reprendre le contrôle de leur épargne et lui donner une affectation sociale, locale, sans se douter qu’aujourd’hui nous serions plus de 3.500 personnes, coopérateurs, volontaires, travailleurs, sans compter les milliers de clients, à nous battre pour une finance qui soit au service de la société plutôt que l’inverse. Une finance inclusive, qui ne vend pas des produits, mais accompagne dans des projets pour  donner des chances de réussite. Une finance qui est source d’innovation sociale. 

 

Il y a 35 ans, les manifestants anti-apartheid, citoyens et ONG, ont également fait preuve de désobéissance civile, ils se sont associés pour reprendre le contrôle de leur épargne

Parce que la société et ses enjeux évoluent, nous avons dés lors entamé une réflexion stratégique, en étroite articulation entre l’équipe et le conseil d’administration, afin de penser les grandes orientations pour Crédal demain. Celleci ne se fera pas uniquement « entre nous », nous irons également à la rencontre de toutes nos parties prenantes mais aussi d’experts de tous bords.  Lors de l’Assemblée générale, nous avons d’ailleurs commencé à vous interroger : Qu’est ce qui a fait déclic quand vous avez décidé de prendre des parts chez Crédal ? Quels sont les enjeux que vous jugez prioritaires ? Quelle articulation entre financement et accompagnement ? Merci de vous être prêté.e à l’exercice. Les discussions ont été passionnantes et ont mis en lumière toute la richesse de la finance solidaire.