Au coeur de l'économie circulaire

Au coeur de l'économie circulaire

Crédal soutient la RECUP

Le salon RECUPère (25, 26, 27 novembre 2016 à Namur) arrive à grand pas et on est impatient d’y être ! Ce salon, c’est l’occasion de redécouvrir le foisonnement d’initiatives dans le secteur de la récup et de l’économie circulaire. Petit tour d’horizon des clients de Crédal actif dans le secteur !

DE QUOI PARLE-T-ON ?

« L'économie circulaire vise à réduire le gaspillage des ressources et l’impact environnemental en augmentant l’efficacité à tous les stades de l’économie, tout en maintenant le bien-être des individus. Dès lors, l'allongement de la durée de vie des produits par le réemploi/réutilisation. » peut-on lire sur le site de RESSOURCES. RESSOURCES, c’est la fédération des entreprises d'économie sociale actives dans la réduction des déchets par la récupération, la réutilisation et la valorisation des ressources. Une référence en la matière !

Diverses filières sont identifiées dans ce secteur, regroupées en 3 familles.

  • Les filières porteuses en termes de réutilisation (électroménagers, encombrants, informatique, livres, textile);
  • Les filières axées sur le recyclage avec de gros volume de collecte mais un taux de réutilisation limité (bois, déchets verts, emballages, métaux, services industriels);
  • Les filières en développement (matériaux de déconstruction, vélos, cartouches-toners, GSM).

ET LES CLIENTS DE CRÉDAL ?

C'est essentiellement dans la première famille que l'on retrouve des clients de Crédal (pour du financement et/ou de l’accompagnement). Deux tendances s'y dessinent : cela va de la « simple » récupération de vieux matériaux et objets pour leur donner une seconde vie à un travail plus créatif autour de ces matières afin que le résultat soit plus beau que le produit initial.

Parmi les clients, nous comptons plusieurs entreprises d’économie sociale qui collectent, recyclent, réemploient et valorisent des objets. En plus de cette activité RECUP, ces clients ont aussi pour objectif de permettre à des personnes en difficulté de réintégrer le monde du travail. Citons :

Tout récemment, le projet-pilote « Ressource Lab » conçu par Crédal en collaboration avec RAPPEL et la Ressourcerie de la Dyle a été retenu par la Wallonie dans le cadre d’un appel à projet en Innovation sociale. Le but de ce « Ressource Lab » est d’interconnecter et d’animer différents acteurs du Brabant wallon, afin de faire émerger des processus d’up-cycling par les méthodologies des Fab Lab, ici Openfab : co-créer en partageant des savoir-faire avec des machines assistés numériquement.

Alliant un travail de recherche, de création, de mise en valeur, d’autres clients font la part belle à l’originalité. Découvrez :

  • Relay Me : Relay Me propose un service restauration et location de mobilier. C’est coloré, un peu vintage et très tendance.
  • Good Vintage : vente en ligne de meubles et d’objets de décoration vintage de seconde main
  • Ruth Casals - Larut : Larut transforme des habits usés en pièces uniques et vous offre le bonheur de redécouvrir vos vêtements sous une autre forme.
  • Nathalie Briot, fondatrice de l’association Les Cadavres Exquis ASBL : qui est dédiée au recyclage textile: récupérer, transformer et ainsi redorer le blason de vêtements de seconde main.

Parmi nos clients, il y a aussi des acteurs qui, de par le caractère innovant de leur activité (location, réparation par les gens eux-mêmes, espace de création), favorisent les changements de mentalité et réinvente notre société sur un mode plus durable.

  • Repair Togheter : le réseau des Repair Café. Ceux-ci proposent des rencontres ouvertes à tous dont l’entrée est libre. Outils et matériel sont disponibles là où est organisé le Repair Café, pour faire toutes les réparations possibles et imaginables.
  • Hang’ART : Un espace créatif partagé composé d’espaces privatifs et semi-communs pouvant accueillir artistes, artisans et créateurs de diverses disciplines.

D’autres projets sont en cours d’accompagnement. Nous pourrons bientôt découvrir un magasin zéro déchet, un magasin textile seconde main, un atelier autour de la RECUP.

Petit plus : le secteur de la RECUP compte des acteurs qui, par leur travail de mise en réseau, de lobby, d’information et de communication, poussent les politiques et les citoyens à mieux comprendre les enjeux et à intégrer la RECUP dans leurs réalités quotidiennes. Ressources et Ecoconso sont des clients qui font un boulot formidable pour le secteur.

En bref, s'intéresser à la RECUP, c'est l'occasion de faire un petit geste pour l'environnement, de faire des économies mais c'est aussi une question de plaisir. Plaisir de redécouvrir des objets empreints d'histoire, de s'étonner de l'effet produit par un coup de peinture ou encore d'admirer l'imagination de nos clients!

En savoir plus sur la participation de Crédal au salon RECUPère 2016 (stand 13)