Faciliter l'accès à la terre pour une agriculture durable

Terre en vue

De plus en plus de (futurs) agriculteurs souhaitent reprendre ou démarrer des fermes sur la base de modèles agricoles durables mais les obstacles qu’ils rencontrent sont nombreux. Terre-en-vue s’est donné pour mission de les aider, principalement en leur facilitant l’accès à la terre.

Agriculture biologique et paysanne, agroécologie, biodynamie, permaculture : ces différentes formes d’agriculture durable ont en commun le respect de l’intégrité des personnes, des êtres vivants et des terres nourricières. Elles contribuent à la souveraineté alimentaire locale et fonctionnent en circuits courts.

Le nombre de fermes en reconversion vers ces nouveaux modèles d’agriculture est croissant mais la tendance reste encore limitée. En effet, les obstacles sont nombreux : accès aux savoirs et savoir-faire, aux capitaux, aux marchés et bien sûr accès à la terre qui constitue un réel frein au développement de cette agriculture durable.

Pour répondre à ces différents défis, Terre-en-vue est constituée de trois organismes :

  • une asbl qui, grâce à des subsides publics, développe les expertises nécessaires, accompagne les projets et anime un réseau de partenaires
  • une fondation qui reçoit des dons en argent ou des dons de terres
  • une coopérative à finalité sociale, outil d’investissement citoyen et solidaire

Cette coopérative est l’instrument d’achat foncier. Elle permet à des citoyens et des organisations de mettre une partie de leur épargne à la disposition des projets, par l’achat de parts. La coopérative acquiert des terres agricoles pour les libérer de la spéculation foncière et des modes d’agriculture nuisibles. Elle leur rend leur statut de « bien commun ». Elle confie ces terres à des agriculteurs pour les aider à développer des projets agroécologiques. Elle privilégie les agriculteurs s’inscrivant dans des systèmes de circuits courts et de vente directe, et soutient ainsi de nouveaux modèles économiques et sociaux fondés sur la confiance mutuelle, la convivialité, l’autonomie locale et la solidarité à différentes échelles.

Actuellement, Terre-en-vue a acquis 35 ha de terres réparties sur 6 fermes en Wallonie. Un nouveau projet est train de se mettre en place : il s’agit d’aider la ferme Sainte-Barbe d’Orp-Jauche (premier projet en Brabant wallon et en Hesbaye !) à garder une terre de 4 ha qu’elle utilise en maraîchage et élevage avec vente en circuit court. Cette terre, attenante à la ferme, vient d’être mise en vente, et les prix du marché foncier sont tels que l’agriculteur a décidé de faire appel à Terre-en-vue et au soutien citoyen. Terre-en-vue lance donc un appel à souscription de parts pour acquérir cette terre et la confier à cet agriculteur.

Crédal a soutenu Terre-en-vue depuis ses premiers balbutiements, principalement par l’implication très forte de certains ses collaborateurs mais aussi par l’octroi d’un crédit de trésorerie court terme pour préfinancer des subsides. C’est aussi chez Crédal que Terre-en-vue place une partie de ses réserves en capitaux.

Pour en savoir plus
http://www.terre-en-vue.be
info@terre-en-vue.be.

 


En savoir plus

Des crédits pour ceux qui rêvent le monde autrement

Vous avez un projet associatif, citoyen, coopératif ou commercial à plus value sociale ou environnementale et vous avez besoin d'un financement?

Depuis 30 ans, Crédal finance celles et ceux qui oeuvrent pour une société plus juste, plus durable et plus solidaire : 

En savoir plus
   
X