Rapport d'activité 2014

Parlons culture!

Parler de culture ? Maintenant ? Alors que les crises financières mettent à mal les modèles économiques, est-ce bien sérieux ? Parler de culture quand les crises sociales secouent l’Europe et malmènent les citoyens les plus fragilisés, est-ce bien raisonnable?  Parler de culture au moment où les politiques environnementales sont mises au placard et que l’avenir de la planète semble hypothéqué, est-ce bien d’actualité ?

Oui. Parler de culture, c’est sérieux ! Et c’est même plus que jamais indispensable…Une société ne peut exister sans dimension culturelle. La culture est le ciment d’un projet d’une société ouverte, créative, inspirante.

Le premier pilier dans lequel s’est investi Crédal a été le social. Comme vous pourrez le lire dans le rapport, il reste la base de l’activité de nos clients. A la dimension sociale s’est très naturellement ajouté le soutien aux projets environnementaux. Le crédit Impact+, nouveau crédit proposé par Crédal, illustre d’ailleurs notre volonté d’être le partenaire des entrepreneurs qui souhaitent développer une activité économique en tenant compte de leur environnement. Il est maintenant urgent de faire de la place à la culture, quatrième pilier du développement durable, dans cette construction d’une société plus solidaire, plus juste et plus durable. Les acteurs de la culture stimulent les expressions les plus diversifiées, la créativité, notre intelligence et nos émotions. Ils sollicitent la palette la plus large de l’expression humaine et font en sorte que l’on puisse parler d’une collectivité, d’une société. Au moment où ils sont les victimes des politiques d’austérité, affirmons-leur que nous avons besoin d’eux pour construire la transition et l’avenir de notre société... et que nous sommes là pour les accompagner !

Crédal s’est donné pour vocation d’utiliser l’argent comme un levier de développement d’une société plus juste et plus solidaire. Crédal a construit à cet effet un outil économique performant et transparent.  La croissance des fonds de la coopérative se confirme en 2014 (+ 13%). Parallèlement, l’encours crédit poursuit sa progression et augmente de 5% en 2014. L’évolution parallèle entre les fonds et le crédit est la clé du développement de Crédal qui investit ainsi 90,34% des fonds qui lui sont apportés par les coopérateurs sous forme de parts et de prêts. La croissance de ces fonds permet aujourd’hui à Crédal d’élargir son champ d’action vers de nouveaux acteurs.

   
X