Un projet qui booste l’agriculture urbaine à Bruxelles

BoerenBruxselPaysans

L’accompagnement et le financement de projets liés à l’agriculture, l’alimentation durable et aux circuits courts en général constitue des domaines de prédilection de Crédal.

C’est donc avec motivation que Crédal a co-créé BoerenBruxselPaysans avec 5 partenaires, un projet phare de la transition vers une alimentation urbaine durable à Bruxelles. BoerenBruxselPaysans vise à assurer une production bruxelloise pour les Bruxellois avec des produits locaux, de qualité et respectueux l’environnement. « C’est un projet enthousiasmant qui rassemblent des structures complémentaires qui s’activent pour faire de Bruxelles une ville résiliente, ancrée dans le mouvement de la transition. » témoigne Jérôme Rassart, le conseiller Crédal impliqué dans le projet.

Concrètement, BoerenBruxselPaysans s’articule autour d’actions concrètes :

  • L’accompagnement de candidats agriculteurs : Des aspirants maraîchers bénéficient d’un soutien méthodologique et technique. Ils disposent d’infrastructures et de terrains leur permettant de tester leur activité dans des conditions d’exploitation réelles. « 9 stagiaires ont démarré leur projet de maraichage début 2016. Ils ont 15 ares chacun et les premiers légumes seront récoltés cet été ! »
  • Le soutien aux agriculteurs déjà en activité : Les agriculteurs déjà en activité sur le territoire de la Région sont encouragés et soutenus pour engager leur exploitation dans une transition vers l’agriculture biologique. « Les terres situées autour de Bruxelles sont dédiées à une agriculture traditionnelle peu transformatrice (céréales, fourrage, lait) tournée vers le marché extérieur à Bruxelles.  L’idée est de dédier plus de terre à l’alimentation de la ville. »
  • La création d’infrastructures adaptées : quatre bâtiments dans la vallée de la Pede et du Vogelzang (Anderlecht) sont en cours de rénovation pour accueillir des activités comme un restaurant de produits bio et locaux, un point d’infos, un magasin à la ferme, etc. Des cuisines professionnelles seront également mises en place permettant notamment aux producteurs et à d’autres professionnels de transformer les produits locaux dans des conditions optimales et de bénéficier d’un soutien méthodologique et technique si nécessaire. « Les travaux à la Ferme Taqui sont presque terminé et elle sera inaugurée mi-juin. On trouve dans ce bâtiment des espaces de bureau, des salles de cours et une cuisine d’écolage. »
  • L’implication des habitants et des consommateurs : les habitants d’Anderlecht ainsi que tous les Bruxellois sont invités à s’informer, à participer aux activités et à fréquenter le lieu.

« Crédal réalise le suivi économique des projets qui seront développés dans le cadre de  BoerenBruxselPaysans et accompagne entre autre la création d’une future coopérative de valorisation des produits bruxellois (incluant la logistique).  Les administrations impliquées sont super soutenantes et le projet est ambitieux, concret et stimulant »  explique Jérôme Rassart.

Financé par le fonds FEDER, le programme a démarré fin 2015 et se prolongera jusqu’en 2020, voire 2023 pour certains investissements. Bénéficiant de l’expertise d’associations (Le Début des Haricots, La Maison Verte et Bleue, Terre-en-vue et Crédal) et de deux administrations (Bruxelles Environnement et la commune d’Anderlecht), le projet BoerenBruxselPaysans, entend bien faire de la capitale un exemple en matière d’agriculture urbaine.

Plus d’infos

Parmi les 9 aspirants maraîchers qui testent leur activité dans le cadre du projet BoerenBruxselPaysans, il y a Nathalie Van den Abeele dont le projet, joliment nommé « La Grange en Ville », est accompagnée par Crédal Entreprendre.

Concrètement, la Grange en Ville proposera aux Bruxellois des paniers bio d’environ 4 kg composés de 7 variétés de légumes et d’aromates. La production se faisant à Bruxelles, le circuit est très court ! « La Grange en Ville veut pouvoir coopérer à l'avènement d'une véritable ceinture verte et alimentaire pour Bruxelles en prenant racine dans la Région » peut-on lire le site. Pour lancer son projet, Nathalie est à la recherche de personnes ou de groupes de personnes qui seraient prêts à prendre un abonnement à ses paniers de 4 mois dès septembre. La livraison groupée pourrait se faire sur un lieu de travail, à la sortie d’une école, etc.

Les avantages de la formule des paniers sont multiples : vous vous fournissez en produits bio, frais et de saison, avec la possibilité de retrouver le goût de légumes, vous favorisez un circuit très court et avez la possibilité de rencontrer les paysans et les autres abonnés, vous soutenez  une agriculture respectueuse de votre terre et des personnes qui la cultivent et vous augmentez l’autonomie alimentaire en réintégrant une agriculture urbaine !

Envie de soutenir Nathalie et de l’aider à lancer son projet ? Contactez-la !

Plus d'infos

   
X