Tabane, aider les migrants à se reconstruire au-delà de la souffrance psychique

L’association Tabane, à Liège, aide les personnes migrantes en souffrance psychique en leur offrant un accompagnement à la fois médical, psychologique et social, qui tient compte des représentations culturelles de chacun.

Tabane propose un accompagnement médico-psychologique aux personnes migrantes qui rencontrent des problèmes de santé mentale dans le respect des cultures de chacun. Toute personne migrante ou issue de l’immigration peut y trouver un soutien, quel que soit son statut : demandeurs d’asile, sans papiers, réfugiés, étudiants étrangers, etc.

Les nouveaux arrivants, notamment ceux qui viennent de pays en guerre comme la Syrie, ont souvent vécu des situations très difficiles. Il est important de leur donner rapidement la possibilité de commencer leur travail de deuil et de reconstruction. Ce besoin émerge en général lorsque les questions matérielles sont plus ou moins réglées et qu’un sentiment de sécurité est retrouvé. Souvent, c’est toute la famille qui est « abîmée ». 

En premier lieu, Tabane propose donc un accompagnement social pour les aider dans les démarches administratives et les questions pratiques qui sont souvent leur premier souci lorsqu’ils viennent d’arriver. Ensuite et principalement, un accompagnement psychologique, qui est mené – et c’est une des spécificités de Tabane – dans une approche transculturelle.

Avec les primo-arrivants comme avec les immigrés plus anciens (venus du Kosovo, du Rwanda, etc.), les consultations prennent en compte les différences entre les systèmes culturels et symboliques des consultants et des thérapeutes. Ces différences, souvent considérées comme un obstacle, sont utilisées ici pour construire ensemble la guérison. A cet égard, le rôle des interprètes spécialisés est fondamental : au-delà de la simple traduction, ils jouent le rôle de médiateurs interculturels. Sans leur aide, comment par exemple comprendre et aider une personne qui vient se plaindre d’avoir subi un ensorcellement ?

Tabane était le nom d’un guérisseur traditionnel sénégalais célèbre pour son humanité et pour l’intelligence de sa pratique. L’association a choisi ce nom pour affirmer que la culture occidentale n’est pas la seule à pouvoir apporter des réponses aux traumas psychiques. 

Parallèlement, Tabane organise également des activités collectives (ateliers, sorties, créations) pour aider les migrants à s’intégrer et à retrouver leur confiance en eux-mêmes et en l’autre. 

Propos recueillis par Véronique Rousseaux, journaliste volontaire.

L'association Tabane a obtenu depuis février 2015, plusieurs crédits de trésorerie court terme successifs pour préfinancer ses subsides.

 

   
X