S’épanouir et trouver son chemin

Julie du Chemin

S’épanouir. Rallumer la flamme. Mieux se comprendre et mieux comprendre sa relation de couple. Trouver son chemin. C’est ce que propose Julie du Chemin, une sexologue un peu particulière…

Architecte de formation, c’est en allant à une conférence intitulée « La sexualité des gens heureux » que Julie s’est dirigée pour la première fois vers ce qui deviendra plus tard un métier à part entière. A la fin de la séance, elle est allée voir Pascal de Sutter, le conférencier, pour lui faire partager son intérêt sur le sujet. Il lui a alors conseillé de reprendre des études en sexologie…

Mais, à 32 ans, Julie hésite. Car reprendre des études à cet âge-là n’est pas forcément facile, surtout avec un enfant. Autodidacte, Julie décide quelques temps plus tard de quand même se lancer et de prendre des cours du soir en sexologie « par pur intérêt personnel. Je trouvais le sujet fascinant ». Un sujet qui se rapporte, pour elle, plus à l’amour qu’à la sexualité proprement dite.

Seulement, il n’existe pas d’école de « l’amour ». Julie décide donc de se lancer et de créer, en collaboration avec pascal de Sutter, « l’Académie des Arts de l’Amour » (AAAh). C’est donc en tant qu’indépendante et en créant son propre métier que Julie s’épanouit dans sa vie professionnelle. Elle se renomme alors « du Chemin », en lien étymologique avec son vrai nom de famille (Van Rompaey – van ruim pad : du chemin spacieux). Ce nom de plume est en plus particulièrement approprié pour sa nouvelle vie professionnelle.

Depuis lors, Julie organise des formations en ligne, des spectacles sexo-informatifs, des « ateliers du désir » et écrit même beaucoup sur le sujet puisqu’elle est l’auteur d’un livre sur la sexualité et que deux autres ouvrages paraitront bientôt dont « Les douze lois universelles du bonheur amoureux et sexuel » chez Robert Laffont. Vous l’avez sans doute également vue dans l’émission « Mariés au premier regard » sur RTL TVI.

Son parcours, Julie du Chemin le compare souvent à un jardin. C’est une métaphore qu’elle aime tout particulièrement : « Au début, j’ai retourné la terre, préparé le terrain (notamment ce que j’ai fait avec Crédal) et puis semé plein de graines. C’est-à-dire des week-ends pour les couples, des formations professionnelles, plein plein de choses… Et maintenant, et bien il y a certaines graines qui ont vraiment bien poussé, et desquelles je m’occupe en particulier et que je veille à développer. C’est le cas des ateliers en lien organisés par l’Académie ».

L’accompagnement de Crédal l’a donc aidée à se lancer, « à préparer le terrain ». Ne pouvant pas participer à la formation AFFA, elle prend tout de même part à des ateliers organisés par Crédal pour développer sa communication et son business plan. Une expérience qui l’aide à structurer son projet et la rassure pour la suite.

D’architecte au sein d’une administration, Julie du Chemin devient donc « architecte du désir ». Une reconversion réussie, qui prouve qu’il n’y a pas d’âge pour changer de carrière professionnelle. Car ce que nous raconte ce témoignage, c’est qu’il est finalement plus important, quelle que soit son activité, de se sentir bien dans ce que l’on fait. Pour tracer son propre chemin.

 

En savoir plus :
www.aaah.be
Tel: +32 (0)471/26.40.34
www.julieduchemin.com
Facebook: www.facebook.com/aaah.be // www.facebook.com/julieducheminpro

 

Propos recueillis par C. Coppens - Chargé de communication 


Accompagnement de projet

Affaires de Femmes, Femmes d'Affaires

Vous êtes une femme et vous avez un projet d'entreprise mais vous hésitez à vous lancer ?

En savoir plus
   
X