Portrait de Kanar

Des dessins qui font avancer

Vous le connaissez pour ses dessins et ses traits d’humour dans les marges de nos publications et certainement pour ses caricatures dans la presse. Bernard Querton, plus connu sous son nom de plume Kanar, a appris à dessiner dans ses cahiers d’écolier.

Avec son diplôme en communication sociale, il se destinait plutôt à la publicité et c’est en agence qu’il a d’ailleurs fait ses stages. Mais « quelque chose ne colle pas » et il va rapidement se réorienter vers une carrière d’enseignant en communication.

La caricature de presse, dont il apprécie la liberté de ton et l’immédiateté, il y tombe petit à petit, parce que ses dessins et son regard sur les choses interpellent. Ses premiers dessins « politiques » paraissent dans le Cafard enchaîné, le magazine de l’Assemblée générale des étudiants de l’UCL. Ensuite, les choses s’enchaînent : un concours – on cherche à remplacer Kroll et Janin - lui ouvre les portes du supplément économique du Soir, puis il signera pour l’Echo, Imagine, Le Moustique, La Libre, AlterEchos, etc. et il s’exporte aujourd’hui en France pour Alternatives économiques.

La rencontre avec Crédal était toute destinée. Sa formation de base en sciences économiques et son parcours dans la presse économique lui donnent les clefs pour décrypter les mystères de la finance. Le regard engagé qu’il porte sur les choses et sur le monde bouscule nos certitudes et ouvre des perspectives qui, derrière le rire, nous font avancer. 

Pour en savoir plus : www.kanar.be

 

   
X