Pin-up burger : le goût des bonnes choses

Nancy Maquet

Tous les jours de la semaine ou presque, le long de la nationale 4 à Genappe, Nancy Maquet débarque au volant de son camion pour rassasier les gourmands et les gourmets de ses hamburgers faits maisons et autres frites fraiches et croustillantes. Sur son camion pervenche, une jolie pin-up promet des merveilles.

Nancy Maquet a 36 ans et s’est lancée dans la restauration parce que son emploi de bureau lui donnait un goût de trop peu. « Je travaillais comme secrétaire dans la même association depuis six ans déjà. A force de rester toute la journée devant mon ordinateur, j’avais des fourmis dans les jambes. J’avais envie de bouger. » Si elle sait qu’elle veut se lancer, elle n’a pas encore alors d’idée très précise : « J’ai toujours adoré cuisiner. Je me suis dit pourquoi pas me lancer ? Mais j’avais peur des frais que représente un local. C’est comme cela que j’ai eu l’idée du camion. » Et en effet quoi de mieux qu’un camion pour qui a des envies de bouger.

Autour d’elle, ses amis et ses connaissances s’inquiètent de son choix : Va-t-elle réussir à en vivre ? Et l’hiver quand il y aura moins de clientèle, comment va-t-elle faire ? Réussira-t-elle toute seule alors qu’elle n’a aucune expérience ? Mais Nancy est décidée et quand elle a une idée en tête, elle
« fonce droit ». Nancy fonce peut-être droit mais pas tête baissée et comme elle n’y connaît rien, elle entreprend d’abord de se former et c’est en se renseignant qu’elle découvre Crédal. C’est Blandine, conseillère accompagnement, qui la suivra.

« Au début, je n’y comprenais rien au lancement d’une entreprise : on me demandait de dire combien de clients viendraient manger chaque jour. Comment pouvais-je savoir cela ? Heureusement Blandine était indépendante avant de devenir conseillère et elle m’a vraiment bien aidée à tout préparer. C’est important de se préparer parce qu’il y a toujours des embûches et des choses qu’on ne prévoit pas. »

Son camion, Nancy l’a installé elle-même avec l’aide de son compagnon car acheter un camion installé était un investissement beaucoup trop important. Crédal lui a octroyé un microcrédit professionnel pour acheter le camion et faire les aménagements. « On a trouvé un camion de fleuriste qu’il a fallu complètement retaper. Puis on a installé tous les meubles et les équipements. Et on l’a décoré... d’une jolie pin-up » sourit-elle. Nancy a choisi la pin-up pour le glamour et pour le panache. Et pour le sourire aussi…

Mais si ces clients apprécient son sourire, sa gentillesse et son sens de l’écoute, ils apprécient aussi ses hamburgers faits maison. En plus des menus classiques que l’on trouve dans toutes les friteries, Nancy sert des hamburgers spéciaux : le  pin up, l’italien, le B ou le spécial poulet. Tous préparés avec du pain frais et de la viande pure bœuf préparée par un artisan boucher. Salade, légumes et frites sont frais. Nancy a le goût des bonnes choses et cela se goûte. Tous les jours, Nancy régale ainsi navetteurs et routiers de la région de Genappe mais le Pin-up burger se déplace aussi pour les événements. C’est d’ailleurs une des sources de revenus que Nancy n’avait pas pris en compte dans ses calculs. Car les imprévus ne sont pas toujours des mauvaises nouvelles.

 

Pour en savoir plus:
www.facebook.com/ MaquetNancy/


Propos recueillis par Anne-Catherine DE NEVE
Chargée de communication

   
X