Nils Mertens

L'entrepreneuriat qui a du coeur

Nils Mertens a l’entrepreneuriat social dans l’âme. Après un parcours dans le privé  et dans l’associatif, il se lance dans l’entrepreneuriat. S’iI a des idées à revendre,  il n’est pourtant pas prêt à brader ses convictions sociales. C’est donc sous le modèle  de coopérative qu’il choisit de créer sa société.   

En 2007, il fonde Acelya, une coopérative de titres-services  qui occupe actuellement plus de 85 personnes. L’idée de  sa deuxième entreprise, il l’a eue alors qu’il construisait son  propre logement au sein d’un habitat groupé. Soucieux  d’utiliser des matériaux écologiques, il peinait à trouver des  entrepreneurs qui les mettaient en œuvre. Nils s’est alors formé lui-même aux matériaux qu’il souhaitait placer dans sa  maison. Les coups de main chez les voisins achèvent de le  convaincre qu’il y a là matière à entreprendre. Accompagné  par Crédal Conseil, Nils décide de lancer une entreprise de  construction... en coopérative. Bativert était né.  

Rapidement, la coopérative se développe jusqu’à employer  14 ouvriers. Mais la suppression des primes pour les matériaux écologiques en Wallonie donne un brutal coup de  frein à l’activité. L’entreprise ressent également durement  la concurrence intra-européenne et voit son carnet de commandes se vider et l’emploi de ses ouvriers menacé. « On a  alors décidé de se lancer dans un projet de rénovation sur  fonds propres, histoire de tenir le coup en attendant que  ça reprenne. On a acheté un gros bâtiment à Floreffe et  on l’a entièrement rénové. Ça a permis de maintenir nos  équipes pendant deux ans. Malheureusement, l’activité n’a  pas redémarré et aujourd’hui Bativert n’emploie plus que deux  personnes et demi » déplore Nils. Le projet à Floreffe, orienté vers l’intégration intergénérationnelle, est assez innovant :  au rez-de-chaussée, deux accueillantes d’enfants ; aux étages, des appartements-services pour personnes à mobilité réduite  ou personnes âgées ; sous les combles, un lumineux trois chambres pour une famille ; le tout réalisé avec une belle per - formance énergétique et les matériaux écologiques qui font la signature de Bativert.  

En plus de toutes ces activités, Nils consacre un peu de son  temps comme volontaire chez Crédal.  i l fait partie du comité  de crédit pour les microcrédits professionnels.  « J’apporte le  regard de l’entrepreneur avec une vision réaliste du marché.  On les aide à détailler leur plan d’affaires, à aller plus loin  dans leur questionnement. » La richesse du parcours entrepreneurial de Nils et ses engagements sociaux et sociétaux  permettent d’apporter une perspective intéressante sur les  dossiers qui sont présentés au comité.  « Ce que  je trouve formidable dans les projets qu’on voit passer, c’est que ce sont  toujours des gens qui en veulent et qui parviennent à créer  leur job avec des très petits moyens. »   

Pour en savoir plus : www.bativert.be - www.acelya.be

   
X