Médor

Titre de presse coopératif cherche abonnés exigeants

Indépendance, objectivité, travail de recherche rigoureux et approfondi... autant de critères de qualité journalistique que les fondateurs de Médor entendent mettre à l’honneur. Et ce, dans un trimestriel papier 100% belge au mode de fonctionnement 100% coopératif. Qui dit mieux ?

L’aventure a commencé à 17, il y a 2 ans et demi déjà... 17 professionnels des médias inquiets de l’évolution de la presse belge, où les impératifs de rentabilité prennent trop souvent le pas sur la qualité de l’information et où la précarisation des journalistes devient la norme. Leur rêve ? Lancer un nouveau titre de presse capable d’offrir à ses « producteurs de sens » – enquêteurs de terrain, rédacteurs, graphistes, photographes, illustrateurs,... – des conditions de travail leur permettant de prendre le temps d’aller au fond des choses.

Amorcé mi-2012, le projet est entré dans sa dernière ligne droite. La SCRL à finalité sociale Médor est née l’été dernier. Le défi consiste maintenant à convaincre un nombre suffisant de lecteurs potentiels de s’abonner au futur magazine afin de lui donner une assise financière à la hauteur de ses ambitions. Pour ce faire, les fondateurs de Médor organisent notamment des soirées privées de type Tupperware®. Au menu : présentation du projet et échanges de vues en petit groupe dans une ambiance conviviale. Avis aux amateurs !

Un chien dans un sac ?

Il n’y aura pas de numéro « zéro » de Médor. Il faudra donc patienter encore six mois – le 1er numéro est prévu pour septembre – avant de voir ce qu’il a dans le ventre. Quoique... « Une enquête sur le bug du vote électronique lors des dernières élections sera publiée en ligne dans les semaines qui viennent,» nous a confié Olivier Bailly, l’un des porteurs du projet, au cours d’une soirée Médorware.

Cap, donc, sur le site www.medor.coop ! Vous y découvrirez la façon dont Médor entend pratiquer le journalisme ainsi que la structure et le mode de fonctionnement collaboratifs qui seront privilégiés. Additionnez le tout et vous aurez une idée assez précise de la philosophie générale du projet qui constituera par ailleurs le fil rouge éditorial de ce futur trimestriel ambitieux, mais ô combien alléchant. D’autant plus que, s’ils tiennent parole, l’humour sera aussi au rendez-vous. 

L'apport de Crédal

Médor a bénéficié du soutien de Crédal Conseil durant la phase de création du projet, en particulier pour l’établissement d’un plan financier. 

Pour en savoir plus
ou participer au projet en souscrivant ou en devenant coopérateur  : www.medor.coop
Pour assister à une soirée Médor : medor@medor.coop

 

   
X