Investissement direct et agriculture

Les nouveaux modèles de l'agriculture citoyenne

L’agriculture est  un secteur assez porteur en termes de transition et de nouveaux modèles.  De nombreuses initiatives voient le jour, qui proposent des modèles d’investissement solidaire et responsable. Solidaire car les citoyens financent directement des projets portés par d’autres citoyens et responsable car ces projets sont porteurs d’un certain nombre de valeurs idéologiques, sociales et politiques.

En Wallonie, la situation aujourd’hui est préoccupante: on perd 1000 fermes par an et les agriculteurs ne représentent plus que 2% de la population active. L’agriculture est régie comme les autres secteurs aux règles de la mondialisation : c’est-à-dire produire là où c’est moins cher, ce qui implique une moins value-sociale, une moins value environnementale pour avoir des coûts bas et les avantages comparatifs.

L’agriculture touche à la sécurité alimentaire des peuples et à leurs traditions alimentaires et artisanales. Les consommateurs ne s’y trompent pas et réagissent.  Il y a une dizaine d’années, on a vu refleurir les groupements d’achats, dont le nombre est depuis multiplié par deux tous les ans. A l’origine, il y a la motivation de qualité des produits après plusieurs crises alimentaires mais également économique : s’approvisionner ensemble pour réduire les coûts.

Peu à peu, certains de ces groupements se sont déclarés solidaires, en prenant conscience que les producteurs auprès desquels ils s’approvisionnaient vendaient en-dessous de leur coût de production. Ils ont posé les bases d’un système de réciprocité qui garantit le prix d’achat et couvre le risque agricole. On voit ainsi réapparaitre des coopératives citoyennes dans le secteur agricole, que ce soit pour la production ou la distribution des produits alimentaires, et même le financement de l’outil productif.

Le modèle coopératif permet aujourd’hui de contourner les grands freins rencontrés par le secteur et apporte des solutions solidaires aux problèmes tels que l’accès au foncier, l’accès aux capitaux ou le revenu garanti aux producteurs. Les citoyens financent aujourd'hui directement les outils qui leur correspondent, en circuit court, durables et solidaires. 

A l’occasion des Etats généraux de la finance solidaire 2014, le réseau Financité a donné la parole à des coopératives agricoles sur la question de l'investissement direct en agriculture.  Etaient invités à échanger sur le thème de « Investissement direct et agriculture » : Alec Bol, administrateur de la coopérative « Vin de Liège », et Jérôme Rassart, administrateur de "Terre en vue" et de "Agricovert" ainsi que conseiller à l'Agence Conseil de Crédal, spécialiste en agriculture citoyenne et en modèle coopératif. 

> Ecouter la conférence (télécharger au format mp3)

   
X