Financer la culture hors du cadre

La culture a besoin d’argent. Mais où en trouver ? Et à quel prix ? La tendance à la privatisation du financement de la culture n’est pas sans conséquence pour le secteur et impose à ses acteurs de chercher et d’inventer des voies médianes de financement et de fonctionnement. Et si une partie de la solution était à trouver dans la finance solidaire ? On a vu ces dernières années des collaborations voir le jour entre les deux secteurs. Les principaux acteurs de la finance solidaire européenne et des représentants du secteur de la culture se sont rencontrés en juin 2015 pour en discuter, à l’initiative de la FEBEA, la Fédération européenne des banques éthiques et alternatives et de Crédal, la coopérative de finance solidaire belge.
 
Un article paru dans le numéro 39 "Démocratie vs marché ? " du Journal de Culture et Démocratie  fait écho et prolonge leurs discussions. Lire l'article dans son intégralité
 
Plus d'infos : 
   
X