Du crédit à la RECUP !

Ces dernières années, l’intérêt pour la RECUP ne cesse de croître : poussés par des contraintes économiques ou questionnés par les enjeux environnementaux, ils sont de plus en plus nombreux ceux qui remontent leurs manches pour donner une seconde vie aux objets qui hier encore encombraient nos poubelles. Et on s’en réjouit ! A l’approche du Salon RECUPère (28-29-30 novembre 2014 à Namur – stand de Crédal E23), voici un petit aperçu de l’action de Crédal dans le secteur de la RECUP.

Crédal accompagne et finance des projets dans des secteurs qui ne cessent de se diversifier : agriculture, insertion professionnelle, énergies renouvelables, accès à la terre, accès au logement, environnement, culture, etc. Parmi nos clients, plusieurs associations et entrepreneurs évoluent dans le secteur de la RECUP. Derrière le mot RECUP, on entend la récupération, la réutilisation et la revalorisation d’objets.

RESSOURCES, la fédération des entreprises d'économie sociale actives dans la réduction des déchets (ancienne cliente de Crédal), a identifié diverses filières dans ce secteur, regroupées en 3 familles.

  • Les filières porteuses en termes de réutilisation (électroménagers, encombrants, informatique, livres, textile);
  • Les filières axées sur le recyclage avec de gros volume de collecte mais un taux de réutilisation limité (bois, déchets verts, emballages, métaux, services industriels);
  • Les filières en développement (matériaux de déconstruction, vélos, cartouches-toners, GSM).

C'est essentiellement dans la première famille que l'on retrouve des clients de Crédal. Deux tendances s'y dessinent : cela va de la « simple » récupération de vieux matériaux et objets pour leur donner une seconde vie à un travail plus créatif autour de ces matières afin que le résultat soit plus beau que le produit initial.

Parmi les clients de Crédal, la Ressourcerie de la Dyle, Droit et Devoir, l’Entrep’eau-Le 210, Good Vintage, Convivium, De Bouche à oreille, etc. sont actifs au sein de cette première tendance. Dans le cadre de l’Appel à projet ‘Commune’ 2014, Crédal Conseil accompagne actuellement plusieurs Agences de Développement Local à la création de ressourceries sur leur territoire. Déchets d’œuvres ASBL, Les petits Poissons, Larut, Dress Up and Die, etc. font partie de la seconde tendance et redonnent vie, détournent ou créent des objets à partir d’autres.

Et parmi les clients de Crédal, nous comptons un explorateur dans la troisième famille avec  WeBuy, un site qui favorise le recyclage de téléphones portables.

Petit plus : le secteur de la RECUP recense de nombreux organismes d’économie sociale ou qui ont au cœur de leur projet la réinsertion à l’emploi. 

En bref, s'intéresser à la RECUP, c'est l'occasion de faire un petit geste pour l'environnement, de faire des économies mais c'est aussi une question de plaisir. Plaisir de redécouvrir des objets empreints d'histoire, de s'étonner de l'effet produit par un coup de peinture ou encore d'admirer l'imagination de nos clients!

   
X