Dans la bulle de la bande dessinée

Portrait de Julie, dessinatrice

Diplômée en Bande Dessinée de Saint-Luc en 2014, Julie Helyn est une jeune artiste curieuse et motivée. Dans le grenier qui lui sert d’atelier, trônent sa table, ses pots de peinture et ses papiers. Toujours à portée de main, le carnet dans lequel elle croque les gens et les situations pour nourrir ses univers imaginaires. « J’ai toujours adoré dessiner mais l’amour de la bande dessinée m’est venu de ma mère. Elle est graphiste de formation et a une collection de 800 BD ! J’ai été biberonnée aux BD et j’ai de merveilleux souvenirs des moments passés à lire ensemble dans un plaisir partagé. »

Si Julie Helyn reconnait avoir un côté très artiste, tête en l’air et idéaliste, elle garde pourtant toujours les pieds sur terre. « Quand j’étais enfant, la situation financière de ma famille a toujours été compliquée. J’en ai très vite été consciente. Malgré les difficultés, ma maman n’a jamais baissé les bras. Je l’ai toujours vue avancer. Elle m’a donné cette force, cette envie de me battre pour ce que je veux. Elle m’a permis de croire en moi quand, adolescente, je voulais faire des humanités artistiques. »

Quand Julie Helyn entame ses études à Saint-Luc, elle doit acheter un ordinateur, outil indispensable pour ses cours, notamment d’infographie. « J’avais besoin d’un ordinateur performant et léger et c’est comme ça que ma mère et moi avons contacté Crédal pour une demande de crédit. Nous avons été super bien accueillies et reçues par un conseiller très sympa qui a pris le temps de nous expliquer tout ce que le crédit impliquait pour nous. Il nous a accompagnées tout au long de la démarche. »

« J’étais alors étudiante et je ne savais pas si j’allais pouvoir tenir les échéances du crédit. J’ai travaillé pendant mes études pour pouvoir rembourser et j’ai appris quelque chose de chouette sur moi : je suis fiable ! Je ne regrette pas du tout d’avoir fait ce crédit car l’ordinateur est un outil indispensable dans mon travail. »

Actuellement, Julie Helyn enchaine des petits boulots tout en se faisant petit à petit une place dans le milieu de la BD belge. « Je suis principalement coloriste pour des dessinateurs. Ce boulot me plait mais je dois encore me faire connaître. Je continue à me former, à améliorer ma technique et j’espère vraiment qu’un jour je pourrai vivre du dessin. »

En savoir plus
jayaelbd.wix.com/heelsoverhead

   
X